à propos de Thrilltone

Histoire

« Il y a trois ans, je me suis enfin décidé à me lancer dans une réalisation concrète. Il faut dire qu’au cours de douze années à évoluer dans l’industrie électronique, j’avais souvent eu des projets de conception d’instruments électroniques, sans pour autant les concrétiser, faute de moyens, de temps, ou tout simplement parce que ce n’était pas le moment. Depuis quelques temps, lassé de passer plus de temps à tourner des boutons qu’à jouer de la guitare, j’avais fini par mettre au placard l’ensemble des mes effets et de mes machines pour me recentrer sur l’essentiel… Une guitare, un ampli, rien de plus. Je m’étonnais de constater à quel point les effets que j’utilisais depuis tant d’années avait ruiné ma dynamique de jeu et mon expressivité et retrouvais progressivement le plaisir de jouer et de créer.

Peu à peu évidemment, l’envie d’étoffer ma palette sonore s’est à nouveau fait sentir, mais ce souci de la préservation de la dynamique et de l’expressivité m’a poussé cette fois à me mettre au travail, et à développer mes propres effets, à commencer par un overdrive. A cette époque j’ignorais tout de ce qui fait un overdrive, mais plutôt que d’appuyer ma conception sur des produits déjà existant, j’ai choisi de partir d’une feuille blanche et d’explorer mes propres chemins, uniquement guidé par le rendu que je voulais obtenir… Quelques semaines plus tard, les grandes lignes du Cellular Clipping™ avaient été tracées et j’essayais le premier prototype. Je ne fus pas déçu par le rendu : naturel, expressif et défini. J’étais dans la bonne direction mais il y avait néanmoins des améliorations à apporter. Il y avait là un engrenage, j’y ai mis le doigt… Un deuxième prototype, puis un troisième, chacun intégrant plus de complexité électronique pour plus de subtilité, d’ergonomie et de flexibilité d’utilisation. En deux ans et demi, plus de dix versions de ce qui allait devenir la Drive Recovery ont vu le jour. A chaque étape, j’avais envie d’aller plus loin, d’améliorer la signature sonore, puis la présentation du boîtier. Peu à peu, ce que j’avais d’abord considéré comme une distraction est devenu une activité à part entière, vaste et passionnante, dont je n’allais plus pouvoir me défaire. C’est à ce moment où, dans ma tête au moins, Thrilltone est né.

Philosophie

Thrilltone, c’est d’abord l’envie de partager des découvertes et des approches nouvelles sur des effets analogiques, plus vivants et plus expressifs. Thrilltone, c’est la conviction que les évolutions technologiques et industrielles de ces 50 dernières années ne doivent pas être un frein, mais plutôt un moteur pour inventer une nouvelle génération d’effets analogiques haut de gamme.

C’est aussi l’envie de proposer des effets qui stimulent la créativité de ceux qui les utilisent, en ouvrant de nouvelles voies, en intégrant de nouveaux moyens de contrôle du son toujours plus pertinents et ergonomiques.

Made in France

Enfin Thrilltone, c’est la volonté de maximiser le recours au tissu industriel local. A ce jour, en plus des activités de conception et de montage qui ont lieu dans mon atelier, ce sont plus de dix acteurs français, dans l’artisanat, l’industrie ou le service, qui participent au déploiement de Thrilltone. De cette façon, Thrilltone entend soutenir l’emploi local, pour que ses produits bénéficient aussi bien aux musiciens qui les achètent, qu’aux acteurs qui les fabriquent. Bien entendu, le recours à une fabrication 100% française permet également de garantir une qualité de fabrication irréprochable, qui fera de votre pédale Thrilltone un compagnon de route fiable et durable pour de nombreuses années. »

Pierre-Benoît Prud’homme – Fondateur

 

made_in_francecellular_clipping